Association Têt-Tshuapa

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, avril 11 2020

Bienvenue sur le blog de l'association Têt-Tshuapa

L'association Têt-Tshuapa a vu le jour en 2004 à ILLE SUR TET (66), sous l'impulsion du Père Dieudonné Lokuli Yongonga, pour venir en aide à la population de  Bokungu en République Démocratique du Congo.

Les populations isolées en forêt, sont démunies et ne peuvent accéder ni aux soins, ni envoyer leurs enfants à l'école.

Les cotisations et dons ont permis dans un premier temps d'envoyer des fournitures scolaires, petit matériel médical et outillages, puis la construction d'un pavillon maternité à Bongemba.   

vendredi, novembre 23 2018

Voyage au Congo 2018

La maternité fonctionne bien, deux naissances ont eu lieu pendant le séjour du Père Dieudonné, un garçon et une fille. L’infirmier en chef nous informe que dans le mois, six enfants ont vu le jour à Bongemba. Dans la pièce d’accueil des étagères ont été mises mais il manque des rideaux de séparation des lits dans le dortoir, une armoire pour les médicaments dans la salle d’examen, autre petit matériel à prévoir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du 2 juin au 27 août, le Père Dieudonné s’est rendu au Congo seul cette fois ci, Isabelle n’ayant pu l’accompagner.

Il a été accueilli à Kinshasa toujours aussi chaleureusement par l’Abbé Robert ainsi que nos amis de Barumbu. Il est resté une dizaine de jours sur la capitale faute de vol interne et a rejoint Boende pour un jour. Départ pour Bosulu avec le Ministre de l’Administration Territoriale Augustin Mboyo et du Ministre provincial des finances de la Tshuapa qui lui ont offert de partager leur véhicule.

Les villageois de Bongemba les ont accueilli traditionnellement avec des chants et des danses. Le Père Dieudonné nous a ramené des photos du pavillon hygiène, il y a deux douches avec séparation, l’écoulement de l’eau a bien été prévu. Il manque encore des tringles et des rideaux, 2 baignoires enfant et 1 table à langer, mais cela sera fait lors du prochain voyage. Il a fallut refaire la partie fenêtre pour la luminosité, et racheter un peu de ciment et des planches mais le Père a fait ce qu’il fallait pour les travaux.

Une réunion avec les infirmiers de Bongemba et de Yalifafu a eu lieu en présence du Père Dieudonné et il a été mis en évidence les besoins nécessaires au fonctionnement de la maternité et du centre de santé.

- Un kit chirurgical qui resterait sur place pour d’éventuelles opérations,

- Un microscope,

- Un ordinateur pour les entrées, les stocks,…

- Un transport pour l’acheminement des malades des autres villages (ambulance),

Ils nous informent que les deux maisons des infirmiers adjoints ont été refaites avec des briques et qu’ils espèrent que l’an prochain les électriciens sans frontières viendront mettre l’électricité comme convenu dans la première mission (à voir avec Bernard ANDRE chargé de mission).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons de nouvelles photos des enfants parrainés qui vont être remises aux parrains et marraines, cette année une nouvelle fillette de cinq ans est prise en charge par notre amie Sylvie GRISSON de Thuir.

- Véronique parrainée par Nathalie et Robert MASSUET de Thuir entre au lycée en seconde,

- Divine parrainée par Hilda et Yann ANCEL de Llauro est en CM1,

- Ruth parrainée par Bernadette RATIER et Mr KERJOUAN d’Argelès sur mer est en CE2,

- Cathy sera en dernière année de maternelle préparatoire au CP.

Elle vient d’un village éloigné dans la forêt et elle va intégrer l’internat Bonsomi cette semaine. Elle s’appelle Cathy BOKUNGU BAFOTO.

La cuve de récupération des eaux de pluie installée l’an dernier a été protégée par une grille fermée avec un cadenas car la population venait se servir à tout moment, et rappelons que cette eau récoltée est pour l’hygiène des mamans et nourrissons de la maternité en priorité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mardi, juin 12 2018

Repas 2018

Tet-Tshuapa au Jardin du Comte   Malgré un temps incertain, les amis de Tet-Tshuapa étaient  réunis autour de la paella réalisée par Michel comme chaque année pour le repas de solidarité au jardin du Comte ce dimanche 10 juin. Quelques gouttes à l’apéro nous ont fait craindre un repli, mais le soleil est revenu et nous a permis de manger tranquillement accompagné de Jean Claude et Annie Larrouy à l’animation qui ont réjoui nos convives tout l’après midi. Nous les remercions chaleureusement.  Merci également à Georges pour sa prestation et tous les amis venus de Thuir et des environs soutenir l’association, les bénévoles et les fidèles pour l’organisation et l’installation. Grâce à vous nous avons pu récolter des fonds supplémentaires pour le fonctionnement de la maternité de Bongemba.

01-2018.JPG

02-2018.JPG

03-2018.JPG

04-2018.JPG



05-2018.JPG

06-2018.JPG

07-2018.JPG

08-2018.JPG

mardi, février 20 2018

Assemblée Générale du 12 février 2018

- Compte-rendu de l'Assemblée Générale

- Bilan financier 2017

- Budget prévisionnel 2018

lundi, juillet 17 2017

Maternité 2017

Quelques photos des derniers aménagements de la maternité et les diverses installations (Electricité et eau)

Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420
Exif_JPEG_420


OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA



samedi, juillet 1 2017

Paëlla 2017

Dimanche 18 juin 2017, s'est déroulé le traditionnel repas Paêlla au Jardin du Comte sous le soleil.

P1020464__480x640___338x450_.jpg
P1020467__480x640___338x450_.jpg
P1020472__480x640___338x450_.jpg

samedi, février 11 2017

Voyage au Congo 2016

Le 23 août, débute notre voyage vers la RDCongo. Cette année Philippe, membre de l'association Tet-Tshuapa et Bernard, bénévole dans l'organisme des électriciens sans frontières m 'accompagnent. Nous nous retrouvons à Toulouse pour l'embarquement et nous voilà partis pour 8h de vol via Bruxelles, ravitaillement pour le carburant à Luanda en Angola et arrivée à Kinshasa vers 18h. Nos amis Papy et l'Abbé Robert Disuka nous y accueillent. Notre installation se fait dans la commune de Barumbu chez Mama Rose où nous sommes attendus et accueillis très chaleureusement. Nous resterons deux jours seulement à Kinshasa avant de prendre un avion interne « Kin avia » pour Boende.

Embarquement le 25 août à Ndolo avec un excédent de bagage (fournitures scolaires, t shirts offerts par notre ami Marc Nahan, casquettes, tensiomètre, etc...) destiné aux écoles de Bongemba. Presque 2h après (un vol où il pleut dans l'avion, presque rien, une fuite à l'arrière du cockpit, incroyable c'est bien L'Afrique) atterrissage à Boende, ville bordée par la Tshuapa.

Boende, qui est devenue la ville principale sur la nouvelle province de la Tshuapa, en effet, le pays est divisé depuis cette année en 26 provinces au lieu de 11, donc une nouvelle organisation administrative et une nouvelle réglementation au niveau des services. Le Père Dieudonné est venu nous rejoindre à l'aéroport pour nous conduire à Baliko paroisse de St. Martin où nous logerons avant de continuer notre périple vers Bongemba. Après deux nuits passés chez les Pères missionnaires Belges Oscar et Barthélémy ainsi que l'Abbé Godefroy, nous voyagerons avec un véhicule tout terrain prêté par le médecin Matela sur une première partie (54 km) qui nous mène jusqu'au pont cassé de Lisafu que nous traversons, passagers et bagages sur un radeau en rondins. Sur l'autre rive nous attend une ambulance qui nous permettra d'effectuer les 270 km de piste restants jusqu'à Bongemba avec un chauffeur qui est un mélange de Belmondo et de Rémi Julienne (l'ancien cascadeur) pour la conduite, pointe de vitesse avec accélérations saccadées suivi de freinages intenses qui ont failli nous faire traverser le pare brise et le plafond plusieurs fois Bernard et moi à l'avant pendant que Philippe, Dieudonné et un nombre parfois incalculable de monde à l'arrière se retrouvaient bringuebalés dans tous les sens avec les bagages, bidons, chèvre, singe,etc...

Enfin Bongemba, après quelques arrêts dans des villages, nous arrivons à destination où nous attend, un accueil toujours aussi chaleureux avec des retrouvailles avec les amis et frères, lotoko (alcool local à base de manioc) de circonstance et vin de palme. Nous dormirons dans la maternité durant notre séjour, ouf!! le bâtiment est là, mais le peu de matériel que nous avons dedans est maigre : table d'examen, table d'accouchement (sans pieds) perdus dans le transport sans doute, pèse bébé, pèse adulte et boite de curetage, les lits en bois et les matelas sont là, je constate tout de même que des améliorations sont à apporter au bâtiment, finition de ciment par endroit et changement de quelques tôles à faire, ainsi qu'un renforcement sur la charpente à envisager, fabrication de 4 lits supplémentaires et de 10 tablettes de nuit, isolation du plafond par la mise en place de nattes (100) à fabriquer.

Malgré tout cela l'inauguration du bâtiment se fera le dimanche 4 septembre en présence du Ministre de la Santé Provinciale, d'un Député, et d'autres autorités sanitaires, territoriales et militaires. Les villageois des environs sont venus nombreux assister à cet événement, cette maternité servira de référence pour toute la zone de santé de la province. La nuit même de l'inauguration, un bébé naissait à 2h du matin, un petit garçon de 3,330 kg, les habitants de Bongemba y voit un heureux présage et nous ont demandé de lui donner un nom, donc, nous vous présentons Maurice Lautier du nom de notre président. Le bébé et sa maman qui a 18 ans à peine se portent bien et trois jours après ils sont de retour dans leur village à 7 km de là. Un deuxième arrivera deux jours après, prénommé Philippe, nous leur souhaitons la meilleure vie possible malgré toutes les difficultés existantes. Après quelques jours partagés avec les villageois nous partons pour le village maternel Elinga du Père Dieudonné, pour assister à la messe de retrait de deuil de sa maman selon la tradition. L'accueil est tout aussi chaleureux, danses traditionnelles, chants, lotoko traditionnel,... Les quelques jours que nous avons passés sur le terrain nous ont permis de constater avec tristesse le dénuement sanitaire dans cette province : à Elinga, Busanga, Boende, ..les hôpitaux de référence, les centres ou postes de santé, dans les villages éloignés de la forêt. Les structures sont délabrées, le manque d'hygiène pour les soins donnés notamment aux mamans et aux nourrissons, le manque de matériel mais surtout le peu d'intérêt que porte certaines instances sur cette situation dans cette région. De retour à Boende , nous avons rendez vous avec le gouverneur de la province Tshuapa, Cyprien LOMBOTO, lui même originaire de Bokungu, il est touché par notre témoignage sur les conditions sanitaires et nous assure de son soutien dans notre projet de maternité. Il espère pouvoir aider en facilitant les transports de matériels et de bénévoles pour l'équipe des électriciens sans frontières qui doivent intervenir l'an prochain pour l'électrification et la mise en place de panneaux solaires à la maternité de Bongemba dans la province lors de leur prochaine mission.. Cette amélioration fera de la maternité et du centre de santé une référence provinciale pour les premiers soins donnés aux femmes et aux enfants de cette immense province où rappelons le, le taux de mortalité des femmes lors de l'accouchement, et infantile atteint les 40% . Le retour sur Kinshasa se fait avec un peu de regret. La capitale est en effervescence, une manifestation des opposants au régime en place donne lieu à des échauffourées en ville, des tirs se font entendre de l'endroit où nous logeons. Nous partons comme prévu le soir même avec un pincement au coeur. Nous ne baissons pas les bras et nous continuerons à améliorer ce pavillon maternité avec des médicaments et du matériel médical.

Les mamans ont besoin de nous, ne les oublions pas...

Un grand merci à tous nos donateurs, adhérents, bénévoles, membres et amis qui ont permis la réalisation de cette structure et qui nous soutiennent depuis la création de notre association, et à tous ceux qui voudraient nous rejoindre. N'hésitez pas à venir visiter notre blog : www.tet.tshuapa.blog.free.fr

lundi, juin 20 2016

Paëlla 2016

Dimanche 19 Juin 2016 - Jardin du Comte

P11.jpg P12.jpg

P3.jpg

P4.jpg

P5.jpg

P6.jpg

P7.jpg

P8.jpg

P9.jpg

P10.jpg

P1.jpg

P2.jpg

dimanche, juin 12 2016

Concert Choeur de Chauffe du Soler

Concert du 4 juin dernier, la chorale Choeur de Chauffe du Soler a chanté des chants de Gospel à la Catalane devant un public restreint mais de qualité et nous a permis de récolter une somme pour notre projet de maternité. Nous les remercions chaleureusement pour leur soutien et leur engagement à notre action.

P1010852.JPG

P1010853.JPG P1010854.JPG P1010850.JPG

Concert du 28 mai en l'église de Trouillas, un concert de chants catalans était donné au profit de Tet-Tshuapa. Un grand merci aux organisateurs et au don fait à cette occasion. Pour information un autre concert sera donné le 3 décembre prochain en l'église de Rivesaltes à 15h.

dimanche, avril 10 2016

Spectacle d'humour et de magie

Dimanche 10 Avril 2016 - Salle des fêtes d'Ille sur Têt

001.jpg 002.jpg 003.jpg 004.jpg005.jpg

samedi, janvier 16 2016

Rifle Janvier 2016

Quelques photos de la rifle de l'association qui s'est déroulée dimanche 10 janvier 2016 à la salle des fêtes à Ille sur Têt.

P1010743.JPG P1010744.JPG P1010745.JPG P1010746.JPG

dimanche, novembre 22 2015

Maternité 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA         OLYMPUS DIGITAL CAMERA

dimanche, août 2 2015

Electriciens sans frontière

Octobre 2015 : Nous attendons la réponse des Electriciens sans frontières cette semaine concernant l'électrification de la maternité de Bongemba.
- l’association les catalans du désert offrent une aide financière à tout projet destiné à l'enfance si dossier déposé avant le 15 novembre prochain. A nous de réfléchir quelle action leur proposer. toutes mes amitiés et à bientôt.





mardi, juillet 7 2015

Repas au Jardin du Comte du 7 juin 2015

michel1.jpeg repas1.JPG repas10.JPG repas2.JPG repas5.JPG repas6.JPG repas7.JPG repas8.JPG

dimanche, janvier 4 2015

Rifle du 4 janvier 2015 à Ille Sur Têt

P1010572.JPG P1010579.JPG P1010575.JPG P1010577.JPG

samedi, janvier 3 2015

Marché de Noël 2014

P1010563.JPG P1010564.JPG P1010566.JPG

lundi, novembre 24 2014

Voyage au Congo 2014


La menace ébola


Cette année, nous voyageons sur deux compagnies différentes avec des départs différés. Le Père est arrivé un mois avant, en septembre. Maintenant ce 2 octobre, c'est mon tour. J'arrive à Kinshasa le soir, sous une pluie de saison, attendue par notre ami l'Abbé Robert. L'aéroport de Ndjili s'est modernisé et agrandi mais le temps pour récupérer les bagages est long, près de 2h après l'atterrissage. Nous partons donc dans une voiture où les essuies glace ne fonctionnent pas, je sors la main pour nettoyer le pare-brise. L'éclairage des phares est quasi inexistant. Je ris... c'est çà l'Afrique!!!! Le même jour, le Père a eu l'opportunité de prendre un avion de Caritas qui l'emmène directement à Bokungu . Je suis déçue. Je vais être bloquée à la capitale car les avions ne desservent plus Mbandaka et Bokungu, virus Ébola oblige. En effet, selon la presse quelques cas suspects ont été notés dans la Province de l'Equateur du côté de Boende à 290 km de Mbandaka, donc interdiction à la population vivant à l'équateur de revenir sur la capitale. Mais ont-ils pensé que les gens de cette région pouvaient se déplacer par la forêt, les routes et surtout les rivières ou par le fleuve ? Alors qui va arrêter Ébola ?



 Kinshasa

Mon arrivée chez nos amies les sœurs Thérésiennes de l'enfant Jésus à la 13e rue de Limete est tardive et sombre, coupure de courant dans la commune, ils appellent cela délestage. Il y en aura beaucoup tout au long de mon séjour. Le couvent des sœurs est situé dans le quartier résidentiel de Limete dans une maison louée qu'elles sont onze a habiter : Julienne et Marie-Thérèse en attente d'un visa pour l'Autriche, Mère Léonie supérieure de la Communauté et directrice d'un complexe scolaire, Mère Berthe supérieure de la Congrégation fraichement élue, de passage pour un mois, Léontine directrice de la maternelle du complexe, Marcelline, Florence, Pascaline, Elodie, Gertrude, étudiantes et sœur Henri Colette que nous connaissons tous qui est coordinatrice au niveau de la santé entre le Diocèse de Bokungu et Ikela et Kinshasa et s'occupe de Caritas pour les envois de médicaments et autres.... Le loyer étant élevé les sœurs ont ouvert une école depuis deux ans pour avoir un petit revenu, le complexe scolaire « petite Thérèse » qui accueille les enfants de la maternelle à la primaire CM2 : 72 enfants de 2 ans 1/2 à 5 ans et 106 enfants de 5 ans 1/2 à 12 ans. La directrice du complexe et coordinatrice souhaiterait se mettre en contact par internet avec une classe de primaire de chez nous, j'essayerai donc de demander aux écoles d'Ille sur Têt.



Kinshasa la terrible !!

Se déplacer dans la capitale avec les transports en commun…ouille ouille ouille... Conduire à Kinshasa ne nécessite pas de faire des études. A l'auto école on ne fait qu'apprendre les panneaux de signalisations et comment utiliser le levier de changement de vitesses. On devient chauffeur sans aucune notion du code de la route. Sur un des grands boulevards Lumumba et 30 Juin, quasiment aucun panneau ne limite la vitesse et , si panneau, il est ignoré. Les feux sont souvent cause d'embouteillages monstres fonctionnant une fois sur deux. Je rappelle que l'on peut transporter des personnes dans n'importe quel véhicule homologué ou pas. Donc me voilà un soir, obligé d'en prendre un dans la commune de Barumbu, un Volkswagen 2eme main - volant à droite- venant de Dubaï, pare-brise éclaté et rétroviseur indépendant. Je monte à l'avant entre le chauffeur et une personne, à l'arrière c'est plein, nous sommes 20 au total. Montrant ma bonne humeur j'envoie des « Mbote na bino » à tous les passagers, le chauffeur me répond un « mbote mama » fortement alcoolisé et là, je me signe. La conduite est brutale, klaxons dans tous les sens, je freine en même temps que lui en disant « malembe papa » et en m'accrochant à mon siège, cela le fait rire et fait rire les passagers. Une mama me tapote le bras pour me rassurer et me dit : « mama tu es courageuse », tu parles je suis tellement crispée que j'ai mal aux cuisses. Sur le boulevard nous perdons les affaires qui étaient sur le toit, arrêt brusque – klaxons des autres voitures - on récupère ce que l'on peut et on repart jusqu'au rond point de grande affluence et là je freine et je me cache les yeux, ouf on passe. On arrive enfin à la 13e rue quelle épreuve !! Je prends rendez-vous à l'Institut de la santé à Kinshasa, avec le Docteur Body que nous avons rencontré chez nous à Ille. Il est très occupé avec le virus Ébola mais me reçoit pour parler de la maternité de Bongemba et du matériel à prévoir pour l'ouverture de celle-ci. La somme que nous avons déjà envoyée n'est pas suffisante et il me demande d'attendre le retour du Père pour connaître l'état du bâtiment. Au retour du Père le 22 octobre, enfin je vois les photos de la maternité tout est bien les fenêtres et les portes sont mises, nous avons sur place des matelas et des grabats pour les lits. La maternité ne sera mise en fonction qu'après inauguration officielle et avec du matériel installé.



Equateur

Le Père a souffert pour revenir sur Mbandaka. Aucun véhicule au départ de Bokungu, uniquement la moto sur des pistes souvent inondées avec des traversées de rivières en pirogues ou bateau. Son périple a mis deux jours et une nuit sans s'arrêter uniquement pour manger et se reposer un peu. A Bokungu le Père Dieudonné a d'abord entrepris des démarches pour l'entretien de la moto de l'association avant son départ pour la maternité de Bongemba. Durant son trajet entre Bokungu et Bosulu, le Père et Valentin, conducteur de travaux pour la maternité, ont dû faire face à plusieurs crevaisons : une avant Momboyo (6km de la rive) et après avoir poussé la moto jusqu'au village , des personnes les ont dépannés avec le peu d'outils qu'ils possédaient, une deuxième panne 6km plus loin près de Yangolo et une troisième à 5km de l'arrivée, il a fallu pousser l'engin jusqu'au village ou il a pu passer la nuit. Les photos de la maternité ont été prises dans la soirée vue l'heure tardive mais le Père a pu constater que la maternité est bien finie avec portes et fenêtres comme nous pourront le voir lors de notre prochain diaporama, matelas et grabats (lits), et qu'elle est bien gardée par notre sentinelle « Kakoma » qu'il ne faut pas oublier. Je rappelle qu'à l'équateur la nuit tombe à 18h. Au matin, retour vers Bokungu sous la pluie (saison oblige) et avec obligation de s'arrêter à Momboyo pour la nuit suite à une autre crevaison, avant de reprendre la route le lendemain pour la traversée de la Tshuapa. Une ultime crevaison les a forcés à rentrer à pied en poussant la moto jusqu'à la cité de Bokungu distante de 7 km. Il était donc impossible de compter sur cette moto pour entreprendre le retour sur Mbandaka. Le Père après quelques jours passés auprès de sa famille a donc loué une moto avec tout ce que cela comporte de frais : le chauffeur, la ration, l'hébergement, le carburant, l'huile, le lubrifiant, les traversées,...Départ vers Bosulu pour une courte nuit avant le grand retour, réveil à 2h du matin et après six heures de route et piste arrivée à Boende pour une pause déjeuner chez les prêtres avant une troisième traversée de la Tshuapa par pirogue. Là, on entame la plus grande partie de voyage à travers la forêt équatoriale avec quelques villages éparpillés à l'intérieur, des passages de ponts en bois, troncs d'arbres sans trop de difficultés mais avec beaucoup d'arrêts dus à une grande fatigue. La nuit suivante sera passée à Djoa à l'improviste mais où l'accueil a été agréable et le repos apprécié. Réveil à 5h pour poursuivre la route jusqu'à la prochaine étape Ingende. Cette partie de la forêt est peuplée par l'ethnie Batwa (Pygmée) qui vit dans des villages retirés de la route et du passage. Après 3h de temps, arrivée pour la traversée de la rivière Ruki avec dans un premier temps une pirogue qui accostera plus loin, un bateau qui termine la traversée vers l'autre rive, à Ingende où un contrôle virus ébola obligatoire interdit tout transport alimentaire vers Mbandaka et donc Kinshasa. Après quelques heures de répit, le dernier tronçon du voyage long de 270 km fera arriver le Père à sa destination, Mbandaka vers 17h. Une halte de deux jours lui permettra de se reposer avant de prendre l'avion pour Kinshasa où un deuxième contrôle anti virus l'attend à l'aéroport de Ndjili à son arrivée.



 Kinshasa

Nous nous retrouvons pour la fin du voyage à la capitale. Après avoir vu les photos prisent sur place et après l'entretien avec le Docteur Body, il est ressorti que la somme déjà envoyée par notre association n'était pas suffisante pour acheter le matériel nécessaire à l'ouverture de la maternité, il nous faut donc envoyer dès que possible une autre somme pour l'achat et l'envoi de matériel à Bongemba, afin que notre maternité soit officiellement mise en fonction. Les mamans attendent, ne les décevons pas !

- Vidéo du voyage

- Diaporama du voyage

jeudi, juin 5 2014

Paëlla du 31 Mai 2014 Ille Sur Têt

Réussite totale pour l'association TET-TSCHUAPA, organisatrice de cette paella au profit des enfants de la République Démocratique du Congo.

P1010178.JPG P1010179.JPG P1010180.JPG P1010183.JPG P1010185.JPG P1010186.JPG P1010187.JPG P1010188.JPG P1010191.JPG article.JPG

mercredi, mars 5 2014

Rifle à PRADES

Le Lion's Club solidaire de Tet-Tshuapa

A la suite d'une rencontre avec les membres du Lion's Club de Prades, le Père Dieudonné LOKULI fondateur de l'association Tet Tshuapa, accompagné de membres, présentait le projet de finitions et d’électrification de la maternité de Bongemba en République Démocratique du Congo. Le Président Mr Bruno JOCAVEIL ainsi que les membres du Lion's Club ont accepté de nous apporter leur soutien en organisant une rifle le 1er mars dernier dans les locaux de la salle polyvalente de Prades.
Le 2 avril a eu lieu la remise du chèque en présence du Président, Secrétaire, Trésorier et membres du Lion's Club et de Tet-Tshuapa dans les locaux du Presbytère de Thuir. 
Le Président Maurice Lautier, le Père Lokuli Dieudonné, l'ensemble des membres de Tet-Tshuapa remercient chaleureusement le Lion's Club de Prades pour son geste de soutien et de solidarité aux enfants et aux mamans de Bokungu et Ikela en République Démocratique du Congo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

         

mardi, mars 4 2014

Rifle à ILLE SUR TET

Le dimanche 5 janvier 2014, a eu lieu la rifle de l'association à la salle des fêtes. Cette manifestation qui se déroulait en 25 parties a permis de distribuer de nombreux lots et bons d'achats.